Behind Your Screen


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar


Age : 29
Messages : 107

MessageSujet: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Lun 31 Jan - 18:53

Ya ! JIN NAM SHI !! VIENT PAR ICI DEUX MINUTES S’IL TE PLAÎT !

Je crois mon patron ne m’a jamais autant hurlé dessus. Bon c’était pas volontaire je vous l’accorde, mais quand même … on vérifie si la personne est pas derrière soit avant d’hurler comme un forcené. C’est pour ça qu’il garde Min Ah sous le coude j’en suis sûr, depuis qu’il a trouvé quelqu’un de plus gaffeur que lui il l’a chérit … Je pousse un soupir et tapotant son épaule pour lui signifier que j’étais déjà là. Il sursauta en se retournant et je m’inclinais rapidement pour m’excuser de lui avoir fait peur. Vous pensez qu’il se serait excusé de m’avoir détruit l’oreille vous ? Non au lieu de ça il m’a gentiment demandé de faire une livraison pour le café d’un ami. Vous savez ce genre de service que se rende les patrons entre eux, avec sollicitude et sourire mais qu’ils savent très bien au fond d’ex même que c’est leur employé qui vont se coltiner la corvée … J’avais beau protester, lui dire que ma fin de service se faisait dans 5 minutes, que j’étais très occupé ce soir, j’étais même prêt à prétexter une grand-mère à l’hôpital mais il me rappela gentiment qu’il laissait mon petit frère vagabonder dans son café toute la journée quand je ne pouvais m’occuper de lui … ce qui eut au moins le mérite de me faire claquer mon clapet. Je pris donc la commande, trois gros sacs de graines de café à transporter à l’autre bout de la ville, comme si c’était trop simple. Installé au camion je ne pouvais m’empêcher de grommeler et de rouspéter ce travail de dernière minute mais je n’avais pas vraiment le choix et mon patron avait les bons mots et quand bien même … c’était mon patron hein …

Arrivé devant ce qui me semblait être la bonne adresse, je descendis du camion et alla toquer à la porte d’entrée. Le jeune homme au bar m’ignora presque et me fit juste un signe comme quoi ils étaient fermés. J’insistai une nouvelle fois et plaqua le formulaire de livraison contre la vitre ce qui ne sembla pas pour autant le faire bouger. Il me refit son geste comme quoi il était fermé avant de venir à la porte agacé. Je soulevai mon pan de veste en cuir et lui montra l’insigne de mon café comme si c’était la réponse à tout. Il finit par ouvrir le loquet et coulisser la porte. Sa seule excuse pour m’avoir fait poireauter 10 minutes dans le froid fut un « Ah … j’appelle le patron ». Et ma main dans ta tronche ça te réveillera aussi ? Je poussai un soupir et patienta que le patron arrive, c’est à ce moment-là que j’aperçus une jeune fille derrière le bar, à l’allure nymphomane et complétement taré … Mon dieu je plains les hommes qui doivent travailler avec elle. Après quelques minutes à patienter, et me faire reluquer soit dit en passant, le patron arriva enfin pour signer le formulaire de livraison et me dire de tout amener dans la réserve dans le fond. Non mais en plus c’est à moi de le faire ? Ils sont sérieux dans ce café ?! Je retins un juron entre mes lèvres et serra les poings avant de retourner au camion. Je mis les sacs sur un diable et fermai mon camion à clé après avoir récupéré mon sac personnel que je passai en bandoulière. On sait jamais …

Arrivé dans la réserve, le fameux barmaid de mes deux, m’expliqua brièvement que la porte ne s’ouvrait que de l’extérieur donc il ne fallait absolument pas que je la referme sur moi, même par accident parce que j’étais bon pour y rester toute la nuit. Et il ne restait plus personne dans les locaux à part le patron tout en haut mais qui ne descendait que pour fermer la devanture. Donc avec un peu de chance je pourrais être libérer vers minuit … Super ambiance … Je poussai un soupir une fois seule et regarda où je devais mettre mes sacs. L’entrée suffira hein … j’enlevai ma veste en cuir pour la poser sur mes affaires. Je pris mon mp3 et me mit un peu d’ambiance dans les oreilles histoire de bosser dans la bonne humeur puis me passai une main dans les cheveux en me retournant un peu brusquement et me cogna contre quelqu’un. Je sentis alors un liquide brûlant se répandre sur mon torse me le cramant au passage. Je poussai un cri de douleur et de surprise en repoussant la jeune fille en arrière.

NON MAIS CA NE VA PAS ?!

Pardon … je voulais juste vous offrir un café ! Je vais vous aider !

Je crois surtout qu’il faudrait mieux que vous partiez ! C’est bon je vais me débrouiller …


Je la poussai sans ménagement à la porte, la faisant trébucher sur le sac qui bloquait la porte. Je ne me rendis pas compte que ce dernier avait bougé trop en colère contre la jeune fille et j’eus presque le réflexe de lui claquer la porte au nez. Je me contentais juste d’un regard noir et d’un soupir de frustration. Le visage de la jeune fille se décomposa, elle se mordit la lèvre inférieur et baissai la tête en partant je ne sais où … Raah mais putain ça fait mal ! Je tirai mon t-shirt pour ne pas qu’il colle à ma peau mais le café brûlant avait rendu ma peau sensible et douloureuse. C’est alors que mon regard tomba sur un petit évier, et j’espérais sincèrement qu’il y ait encore de l’eau ! Je retira mon t-shirt de travail et finit torse nu dans un local bidon, au fin fond d’un café alors que j’aurais déjà dû être chez moi … Je vous dis donc mon état de bonne humeur … Sur mon ventre on pouvait voir une trace rouge vive se former à l’endroit où le café m’avait touché. Je grimaçai légèrement et foutu pour foutu mis en boule mon t-shirt et l’imbiba d’eau pour soulager la douleur. Je sais bien qu’une crème aurait été mieux mais je n’avais pas le temps de partir à l’assaut de ce café. Je le ferais chez moi et supporterais la chaleur d’ici là.

J’avais la sensation d’avoir un coup de soleil puissance 10 sur le ventre … Et dire qu’il fallait encore que je monte ces sacs … Je poussai un soupir et attrapai mon sac pour récupérer mes affaires dedans. Ou au moins un t-shirt. J’en sortis hein et au moment de reposer mon sac je ratai la petite étagère et il s’éventra au sol éparpillant mes affaires un peu partout. Maman … Je serais les dents et me penchai rapidement pour récupérer mes affaires qui s’étaient carrément mises à rouler jusque dans les allées. Je tirai la tronche à cause de mon ventre et appliqua mon t-shirt dessus pour me soulager. Je recalai mes écouteurs bien dans mes oreilles et c’est donc à quatre pattes que je récupérais mes affaires. Je grommelai entre mes dents :

Vivement que je sois chez moi …

________


Muzicons.com

A hundred days had made me older
Since the time that I saw you there
& a thousand lies made me colder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pseudo : ALEXIEL

avatar


Age : 26
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Lun 31 Jan - 20:13

    Encore une journée de folie à courir dans tous les sens et obéir aux ordres du patron comme si je n’étais que son petit chien. Dans un sens, il m’avait accepté ici et me gardait. Sûrement à cause de mon physique, ce n’était pas mon intelligence qui me permettait de continuer ici. En même temps il ne fallait pas avoir fait de longues études pour apporter des cafés et des gâteaux à des vieilles femmes qui vous mettent la main aux fesses.
    Je ne pensais pas un jour me retrouver à faire ce genre de chose, moi Jin Hyun, le gros flemmard qui préfère jouer les marmottes sous sa couverture plutôt que de suivre les cours. Je regrette maintenant de ne pas avoir prit l’école au sérieux. Je ne pensais qu’à la danse et voila où j’en suis à présent. J’ai l’air d’un con à sourire à longueur de journée, mais je sais que grâce à moi le nombre de clientes à bien augmenter.

    Mais pourquoi était-ce toujours moi qui me retrouvais à faire le ménage le soir après la fermeture. Il y avait d’autres serveurs quand même ! Et en plus il y avait la folle collante. Si je pouvais l’enfermer quelque part celle la, je le ferai immédiatement. Je ne supporte plus sa présence, elle m’étouffe. Et tous ses regards emplis de sous entendus m’effraie. Je rentre de plus en plus tard ces derniers temps. Mon petit frère risque de piquer une crise, je n’ai plus le temps de jouer avec lui. Il va sûrement me faire la tête. Je soupire et fixe le sol que je viens de finir de nettoyer. Je sens le regard du barman posé sur moi. Toujours en train de regarder mes fesses celui la ! Je préfère m’éclipser dans le fond afin de nettoyer les tables une dernière fois. Heureusement que demain, je ne travaille que l’après midi. Enfin une bonne grasse matinée ! Depuis le temps que j’en rêvais.

    J’entends la porte s’ouvrir, mais malgré ma curiosité je préfère rester caché. Ce doit être une livraison tardive comme toujours. Je regarde ma montre et commence à désespérer en voyant l’heure. Ils me tueront un jour à m’exploiter comme ça. Est-ce que je suis un esclave ? Faut croire que oui. N’entendant plus de bruit, je crois que je peux y aller. J’ai terminé. Tout est propre. Je crois.

    « JE RENTRE !! »

    Je sais que le patron est en haut et c’est notre façon de communiquer. Hurler à travers les pièces. Très civilisé. Comme notre relation d’ailleurs. J’enfile ma veste que j’avais laissée dans nos petits vestiaires. Aaaaah ! Mais qui a encore laissé la porte de l’arrière boutique ouverte. A cette heure la, il ne devrait y avoir personne. Je vais vérifier quand même juste au cas où. Si j’enfermais quelqu’un du personnel dedans, je pouvais dire adieu à ce boulot.
    Je suis tellement fatigué que je ne fais pas attention et me prend les pieds dans un sac. Je manquais de me rétamer sur le sol comme une vieille crêpe mais grâce à mon agilité je restais debout. Un long soupire traversa la barrière de mes lèvres. Qui était le con qui avait laissé ça la ?

    J’entendis la porte se refermer et mon cœur se serrer. Non. Ca ne pouvait pas être possible. Ce n’était qu’un rêve. Je me retourne doucement en priant pour que rien ne soit réel. Mais non. Elle est bien fermée. Je m’approche et m’excite sur la poignée comme un forcené. Je sais très bien qu’elle ne s’ouvrira pas, pourtant j’ai un peu d’espoir. Je tape du poing contre celle-ci. Personne ne semble entendre.
    La lumière est allumée, il doit bien y avoir quelqu’un avec moi, qui me tuerait en apprenant que je ne nous avais enfermé involontairement. Et puis ce n’était pas de ma faute ! S’il n’avait pas laissé de sac, je n’aurai pas trébuché et la porte serait encore ouverte et moi chez moi !!!!
    Je me passe une main dans les cheveux et avance vers le fond de la pièce.

    « Youhou ? Y’a quelqu’un ? ALLO ? »

    Je commence à crier, mais aucune réponse, jusqu’à ce que je vois un homme à quatre pattes. Il est bien allumé celui la déjà. Qu’est ce qu’il fout ? Je me penche légèrement pour lui taper sur l’épaule et lui faire remarquer ma présence. Il est sourd et muet ?
    Je cligne des yeux sans avoir la force de bouger lorsque je remarque son visage. Ce n’est pas lui. Je dois me tromper. Il n’avait rien à faire ici. Je n’étais pas prêt à lui faire face.
    Je commence à avoir chaud et ma respiration s’accélère. Putain, je n’ai pas besoin de ça maintenant. Ce n’est pas le moment de me taper une crise d’angoisse. J’ouvre la bouche pour parler mais aucun son ne veut en sortir.
    Je ne peux pas détacher mon regard de son corps. Je met mes mains derrière mon dos pour ne pas lui laisser voir à quel point je suis en train de trembler.

________

<div style="text-align: center;"><span style="font-family: georgia; font-size:35px;">
<font style="color:silver;">KIM JIN HYUN</font><br><I><font style="color:gray; font-size:20px;">Je ne suis pas ce que tu crois</font></I></span></div>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screen.forumactif.org
Admin

avatar


Age : 29
Messages : 107

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Lun 31 Jan - 21:01

Nom de dieu ! Mais cette bague aura roulé carrément sous l’étagère … heureusement que je l’ai vu s’y faufiler ! Sinon j’aurais fait une crise cardiaque de la perdre ! Une fois que je l’eu récupérer je l’enfilai à mon doigt et ramassai papier, portefeuille et autres débilités qui se trouvait dans mon sac. J’avais un sacré tri à faire en rentrant à la maison ! Je pris un instant pour changer de chanson dans mon iPod, comme si c’était réellement le moment, et monte le son quand une musique un peu plus rock se fait entendre. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres alors que ma tête commence à dodeliner légèrement au rythme de la musique. Bizarrement j’ai l’impression que quelqu’un se trouve dans la pièce mais je n’y prête pas attention. Comme souvent quand j’écoute des musiques fortes j’ai l’impression d’entendre des voix et je me retrouve toujours comme un con à gueuler « QUOI ? » alors que seul le silence me répond … Une fois que j’ai ramassé toute mes affaires je peux enfin me relever, les ranger, finir mon boulot et rentrer enfin chez moi. C’est à ce moment-là que je sens quelqu’un me tapoter l’épaule. Je jette un coup d’œil derrière moi et tombe nez à nez avec une paire de chaussure masculine. Merde et dire que je suis torse nu ! Ce café m’a déjà rendu aussi fou que ses autres habitants. Je m’apprête à m’excuser en me relevant vivement et surtout à mettre mon t-shirt mais quand je pivote j’ai l’impression que tout s’écroule autour de moi. Ma respiration se bloc et mon tout mon corps se fige. Je crois même qu’à travers la musique j’entends mon cœur qui se brise à nouveau …

J’ai du mal à avaler et la seule chose que je suis capable de faire c’est de tirer sur les files de mon iPod pour retirer mes écouteurs. Sa respiration est rauque et il semble aussi surpris que moi et je peux deviner dans son regard qu’il aurait préféré être ailleurs qu’ici … comme quoi ma présence doit vraiment l’insupporter … Je restais figé alors que je me criais intérieurement de fuir loin, de fuir le plus loin possible. Pour ne plus que ces souvenirs douloureux me hante. Ces paroles si douloureuses qu’il m’avait prononcé, son regard si dur et si sérieux. Et ces nuits entières que j’avais passé à pleurer, le cœur brisé. Jamais je n’avais eu aussi mal de toute ma vie. Jamais je ne m’étais senti aussi détruit par quelqu’un. Un jeu, ce n’était qu’un jeu pour lui. Un an de ce que j’avais considéré comme de l’amour, un an pendant laquelle je m’étais attaché bien plus qu’il n’aurait fallu. Amoureux. J’étais amoureux de lui et malgré le temps qui a passé je me rends compte que je le suis toujours un peu au fond de moi … Je serai les dents et me rendit compte que j’avais toujours mon t-shirt dans les mains. Je déposai mon iPod dans mon sac et passa mon t-shirt rapidement avant d’enfiler mon gilet.

Je me sentais vaciller … Cette sensation de mal l’aise et ce goût d’amertume dans la bouche. Une boule au ventre et dans la gorge c’étaient formées. Il fallait que je fuis, que je fuis loin celui qui m’avait tellement fait de mal … J’avais changé pour lui, concédé tellement de chose pour lui et … c’est du passé. Il faut que je pense à autre chose … c’est bien trop long et bien trop douloureux pour y repenser maintenant. Cette rencontre fortuite ne serait plus qu’un vilain souvenir d’ici 5 minutes. Je l’oublierais comme il m’a oublié et reprendre le cours de ma vie là où elle a basculé quand je suis tombé nez à nez avec lui … Il faut que je fuie le plus rapidement possible. Sans un regard pour lui, je récupère mes affaires et passe mon sac sur mon épaule avant de la dépasser. Je ne pensais pas que le revoir me chamboulerais autant. Il fait vaciller toutes les convictions que j’avais précautionneusement construites … Je souffle un bon cou et vais pour ouvrir la porte. Mais elle ne semble pas vouloir céder … alors j’essaye, encore et encore, j’essaye d’ouvrir cette porte parce que ça devient urgent, non même vital que je sorte de cette pièce. Je frappe contre cette porte comme pour faire calmer toute la colère que j’éprouve à cet instant. De la colère mélangé à de la frustration … et ça fait mal. Ca fait si mal de le revoir … Et pitié, pitié qu’il ne m’adresse pas la parole. Pitié qu’il ne me dise pas que cette porte ne peut pas s’ouvrir ou je fais un meurtre. Je ne veux jamais entendre le son de sa voix ou revoir son visage. Plus jamais … Je lâche l’affaire avec cette porte et sors mon portable pour tenter de joindre quelqu’un mais bien évidemment pas de réseau. Ça aurait été trop simple bien sûr … pourquoi fallait-il que je sois enfermé avec lui hein ? S’il vous plait laissez-moi sortir … laissez-moi sortir ! Je donne un coup de pied rageux dans la porte avant de poser mon front contre celle-ci pour tenter de me calmer … ma sa présence derrière moi me brûlait le dos …

________


Muzicons.com

A hundred days had made me older
Since the time that I saw you there
& a thousand lies made me colder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pseudo : ALEXIEL

avatar


Age : 26
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Lun 31 Jan - 22:19

    Je me pinçais le bras juste pour être certain que je n’étais pas en plein rêve, ou cauchemar d’ailleurs. Faire face à la seule personne que j’ai jamais aimé, ce n’est pas évident, et je ne suis pas assez fort pour y arriver sans en sortir blessé. Je pourrais me mettre dans un coin de la pièce et garder la tête baissée pour ne pas avoir à le regarder, ni à lui parler.
    Je me mords la lèvre en voyant son torse nu qui me rappelle de nombreux souvenirs. Je l’ai tout de suite trouvé beau et plus le temps passait et plus il devenait magnifique à mes yeux. Oui j’ai encore sa photo dans mon téléphone, je n’ai pas réussit à l’effacé. Je sais que j’ai fait n’importe quoi. Notre relation était sérieuse. Vraiment.
    Comme toujours c’est moi qui est tout fait capoter. J’ai peur de m’engager, de trop aimer, de souffrir. Je n’aurai pas supporté de le perdre. J’ai préféré mettre fin à cette histoire, qu’il me déteste, qu’il ne pense plus à moi. Qu’il vive sa vie et qu’il soit heureux avec quelqu’un qui serait à la hauteur.
    Souffrir d’un amour partagé. Quelle ironie.

    Il n’a pas l’air de vouloir rester en ma présence et je le comprends. Je l’ai vraiment traité comme un chien. C’était mieux pour lui et pour moi. Autant limiter la casse de cette façon.
    Je ne savais pas que ce serait aussi douloureux de le revoir malgré tout ce temps passé. Je n’ai jamais cessé de penser à lui. Il n’a pas besoin de le savoir. Il doit continuer à croire que je l’ai oublié et que je suis passé à autre chose sans difficulté. Je dois rester ce pauvre connard prétentieux à ses yeux. Je le regarde faire. Il peut toujours essayer d’ouvrir cette porte. Même Hulk n’aurait pas pu, alors lui, ce n’était pas gagné.
    Je restais dans mon coin, la peur au ventre. Mon estomac se tordait et je ne pouvais rien faire.
    Je me sentis tout de même soulagé lorsqu’il remit son T-shirt.

    Je pris mon courage à deux mains et fit un premier pas pour m’approcher. Je garderai mes distances. Je ne voulais pas l’oppresser. Je tire sur mes manches, un vieux tic dont je n’ai pas pu me débarrasser depuis que je suis petit. Je crois qu’il ne pourrait pas y avoir pire comme situation. Je voudrais parler mais je ne sais pas si je dois. Peut être qu’il va me dire de la fermer. Pourtant ce ne serait pas notre première dispute.

    « Elle ne s’ouvre que de l’extérieur. On va devoir attendre. »

    Je le regarde et cette boule dans ma gorge me fait mal. Bien sûr que je suis perturbé. Nous n’étions pas sensés nous retrouver juste tout les deux dans une pièce fermée alors que nous avions rompus.
    Je pousse des cartons d’un côté pour pouvoir m’appuyer contre le mur et sûrement m’assoir plus tard. Je n’avais même pas mon téléphone avec moi et puis ici il n’y avait jamais de réseau.
    Quelque chose sur le sol m’interpella et je me baissais pour ramasser l’objet. Mh une clé ? Ce n’était pas à moi. Peut être que…

    « Dis ça serait pas à toi ? »

    Je tendis le bras pour qu’il voie de quoi j’étais en train de parler. Il était à quatre pattes, alors il avait du faire tomber son sac. Il avait oublié de la ramasser et ce serait dommage qu’en plus de ça, il se retrouve à la porte chez lui.
    Je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête, mais dans la mienne, rien n’est clair. Tout est embrouillé et je me sens nauséeux. Je me frotte les yeux et posa la clé sur une étagère avant d’aller m’assoir sur le sol. Je ne vais quand même pas faire un malaise parce que je revois mon ex. Je crains. Je crains. Je crains.
    Hors de question que je me mette à pleurer devant lui aussi. Je suis Jin Hyun. Je suis fort. Oui je le suis, mais pas avec lui. Il est le seul à pouvoir me mettre dans un tel état. Je le déteste pour ça.

________

<div style="text-align: center;"><span style="font-family: georgia; font-size:35px;">
<font style="color:silver;">KIM JIN HYUN</font><br><I><font style="color:gray; font-size:20px;">Je ne suis pas ce que tu crois</font></I></span></div>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screen.forumactif.org
Admin

avatar


Age : 29
Messages : 107

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Lun 31 Jan - 23:30

Tais-toi … tais-toi où je serais capable de t’en mettre une. Le son de sa voix m’était insupportable, insupportable car elle m’arrachait des cris au cœur et me troublait bien plus que je le voulais. Vous avez déjà ressenti cette sensation ? Celle d’aimé et de détester une personne avec autant de force. Savoir que pour elle vous seriez prêt à donner votre vie mais qu’une part de vous n’hésiterez pas un instant à la tuer … De mes propres mains le faire souffrir autant qu’il m’avait fait souffrir … Je lui en voulais, je lui en voulais tellement que j’avais finis par me détester moi-même de ne pas savoir l’enlever de ma tête. Sur un accès de colère j’avais tout supprimé le concernant. Photos, vêtement qui trainaient encore … tout ! Tout sauf cette bague que j’avais pu me résoudre à jeter. Peut-être parce qu’elle m’avait couté cher ou bien parce qu’elle était le symbole de ce que j’avais voulu construire et qu’il fallait que je n’oublie jamais … jamais à quel point s’attacher à une personne pouvait être douloureux … Je serais les dents me détachai de cette porte. Sa voix résonnait encore en moi et malgré moi un souvenir me revient …

FLASH BACK

Ding dong !

J’attendis patiemment que la porte s’ouvre pour voir apparaitre mon petit ami. Rien que son parfum me mettait dans tous mes états et un sourire d’imbécile heureux s’affichait sur mon visage. Qu’il était beau cet homme avec ce corps couvert de sueur à trop danser … quoiqu’il ne dansait jamais trop. Parce que quand je le voyais bouger, suivre le rythme de la musique j’avais l’impression de le voir vivre, de le voir heureux. Fatigué mais heureux. Et j’étais le premier à la soutenir dans ce qu’il faisait. Et à l’admirait aussi, mais ça je ne lui aurais sûrement jamais dit. Il me fit entrer dans son appartement et la première chose que je fis quand la porte se referma fut de l’embrasser, l’embrasser comme jamais en le plaquant contre le mur. Plus de 3 semaine qu’on ne s’était pas vu et pour vous dire il m’a terriblement manqué. Alors je fête nos retrouvaille comme il se doit n’est-ce pas … Malgré ses protestations dû à la sueur il finit par répondre à mon baiser avec autant d’ardeur et peut-être même plus …


FLASH BACK OFF


Je fermais les yeux à m’en fendre les paupières pour chasser toutes ces visions de mon esprit. Ces instants qui n’appartenaient qu’à nous. Ces repas que nous prenions assis par terre dans sa salle de danse, ces films que nous regardions assis dans mon lit plus occupé à savourer la présence de l’autre qu’à suivre réellement le film … Je voulais de ce moment, j’en voulais encore et encore et c’était ça qui était douloureux … un an qu’il m’avait quitté mais un an que je n’avais pas réussis à tourner la page … et j’ai l’impression qu’il s’était des siècles depuis la dernière fois que j’avais croisé son visage … qu’un million de jours avaient filés sans même que je ne m’en rende compte. Comme dans une autre vie … Oui c’est ça une autre vie … Et pour m’habituer à cette douleur j’avais finis par le détester parce que c’était plus facile … plus facile de lui vouloir du mal que de repenser au passé que je ne pourrais jamais ravoir … Je tournai la tête vers lui mais fixait sa main au lieu de fixer son visage. Je n’étais pas encore assez fort pour ça …

Je le regardai déposer la clé et allait s’asseoir. Il semblait mal, et une pointe d’inquiétude naquit en moi mais est-ce que lui il en avait à faire quelque chose de moi ? Je détournai mon regard et finit par m’asseoir au sol aussi, rester debout ne me servirait à rien et j’étais fataliste ce soir … je m’assis de l’autre côté de l’étagère et appuya ma tête contre le mur. Je retenais des larmes qui étaient soudainement apparut mais en pensant à ses paroles une colère m’envahit plus qu’autre chose. J’avais souvent rêvé e me venger, de l’avoir en face de moi et de lui cracher toute ma haine et mon dégout … mais je n’aurais jamais pensé que la seule chose que je veuille en sa présence et me faire tout petit pour qu’il m’oublie. Lui faire face je n’en avais ni la force, ni l’envie. Je déglutis et grimaça en me touchant le ventre. Qu’est-ce que ça faisait mal nom d’un chiant. Je sentais la chaleur de ma peau bouillir comme une marmite sous le t-shirt et je me sentais mal … je posai de nouveau le t-shirt sur ma plaie mais ça ne calmait pas vraiment la douleur, il aurait fallu que je prenne de l’eau à nouveau et plutôt crever que de passer de son côté du local. J’avais tracé une ligne dans ma tête et je m’interdisais tout comme je lui interdisais de la passer. Je ne supporterais pas d’avoir son visage dans mon champ de vision. Déjà que de savoir qu’il était dans la même pièce que moi me rendait fou …


________


Muzicons.com

A hundred days had made me older
Since the time that I saw you there
& a thousand lies made me colder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pseudo : ALEXIEL

avatar


Age : 26
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 0:04

    Maintenant que tout est fait et qu’on ne peut pas revenir. Il faut se remettre à vivre, faut se remettre à sourire.

    Je n’avais qu’une envie. Fuir à mon tour. Pouvoir traverser les murs comme dans les dessins animés que mon petit frère regarde tous les matins.
    Je n’avais pas prévu de le revoir. Dans ma tête tout était terminé. J’ai sûrement saccagé ma seule histoire d’amour qui aurait pu marcher. Je l’assume, mais pas entièrement. J’ai encore besoin de temps pour accepter cette erreur si c’en est vraiment une.
    Je sais que j’ai été lâche et égoïste. Un an. Une année merveilleuse passée à ses côtés. C’était trop sérieux pour moi. Je n’ai pas eu le courage de me lancer. La peur de souffrir était trop présente. Déjà, je n’étais pas très facile à vivre. Ma jalousie et ma susceptibilité le rendaient sûrement fou.
    Ca me fait tellement mal d’y repenser que je me suis toujours interdis de laisser mes souvenirs prendre le dessus. On s’accroche à demain, mais on n’oubliera jamais hier.

    Aucune réponse. Il doit vraiment m’en vouloir. En même temps, c’était exactement ce que je voulais en agissant comme un idiot. Le fait qu’il m’ait cru voulait aussi dire qu’il ne me connaissait pas tant que ça. S’il m’aimait tellement, il aurait du se rendre compte de ma détresse, que tous ces mots que je balançais étaient faux.
    Je prends que moi pour ne pas poser mon regard sur lui. Mon cœur se serre et je n’arrive pas à gérer cette soudaine vague de sentiments. Je vais finir par me noyer.
    Il s’assoit de l’autre côté de la pièce comme si j’avais une maladie contagieuse. Ma connerie peut être ? Ou ma méchanceté ?
    Je ne dois pas m’occuper de lui. Juste de moi et ma tête qui tourne. Je me mets une petite gifle pour me reprendre. Je retire ma veste et mon pull pour me retrouver avec mon T-shirt sans manches. Je commence vraiment à avoir chaud.

    Sa simple présence me fait mal. L’ambiance est plus tendue que jamais et je ne sais pas du tout comment réagir. Je n’ai pas pour habitude de perdre mes moyens comme ça. C’est vraiment déstabilisant. La panique s’installe en moi. Il faut que je me concentre sur quelque chose d’autre, mais je n’en suis pas capable. Je ne vois que lui en train de se dépatouiller avec son T-shirt. Je ne sais pas ce qui s’est passé mais il semble avoir mal.
    Jin avait pour habitude de jouer les gros durs. Je ne sais pas s’il a changé depuis le temps. Je me mordille la lèvre avant de lui demander gentiment avec le peu d’assurance qu’il me reste :

    « Tu t’es fait mal ? »

    S’il y avait un problème, j’avais toujours des pansements et de la crème dans mon sac. Je me suis souvent brûlé en travaillant et je continue encore. Ce n’est pas très malin.
    Je ne sais pas s’il prendra la peine de me répondre, ou bien s’il refusera mon aide. Mais ça ne coûte rien d’essayer. J’ai l’air d’une lycéenne en compagnie de son amour secret. Ce n’est pas moi ça. Pourtant je n’ai pas envie de rentrer en conflit avec lui. Je n’ai pas envie de crier, sinon je ne pourrais pas retenir mes larmes et même quand nous sortions ensemble je n’ai jamais pleuré devant lui.
    Je me racle la gorge en me massant la nuque.
    Ne pouvant plus tenir je me lève en m’appuyant sur l’évier avant de me passer de l’eau fraîche sur le visage. Je crois que j’aurai préféré coincé tout seul. Ma mère risquerait d’appeler les flics si elle ne me voit pas rentrer à minuit. Elle va me tuer. La seule femme capable de me faire peur.

    « Est-ce que… tu peux me prêter ton téléphone ? »

    Je crois que j’en demande un peu trop mais au moins essayer de capter un peu de réseau pour envoyer un petit message.


________

<div style="text-align: center;"><span style="font-family: georgia; font-size:35px;">
<font style="color:silver;">KIM JIN HYUN</font><br><I><font style="color:gray; font-size:20px;">Je ne suis pas ce que tu crois</font></I></span></div>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screen.forumactif.org
Admin

avatar


Age : 29
Messages : 107

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 14:18

Tous tes mensonges disparaissent quand je rêve de toi. Cette distance qui nous séparer s’efface doucement. Je peux te capturer, l’espace d’une nuit, au creux de ma main pour me souvenir de ce que j’ai perdu sans que mon cœur souffre …

Mais arrive toujours le moment où je dois me réveiller … Quand je me rend compte qu’une fois de plus j’ai rêvé, que tu m’as bien laissé, que tu m’as quitté de la pire façon qu’il soit et que je suis incapable de te retenir près de moi. Encore une fois je m’enroule dans ma couette priant pour que cette douleur s’arrête, priant pour que tout ne soit que délire de ma part. Je te veux avec moi Jin Hyun, je te veux près de moi, je veux te prendre dans mes bras, que tu m’embrasses, que tu me promettes monts et merveille, que tu me dises que tu m’aimes, que sans moi tu n’es rien … je veux que tu sois celui qui fasse battre mon cœur, je veux être celui qui te redonne espoir, qui te fait te sentir vivant et libre … Mais je ne pourrais jamais l’être. Parce que tu n’as pas besoin de moi comme moi j’ai besoin de toi. Tu as ta liberté sans moi, alors que moi ma seul liberté était de t’avoir avec moi … Je ne suis jamais sorti avec un mec, jamais à part toi. Même après toi il n’y en a eu aucun autre. J’ai sans doute retrouvé goût aux filles après ton départ … mais tu avais mis tellement d’effort pour me séduire, moi qui croyais être l’hétéro le plus convaincus de cette terre tu m’as fait virer de bord et tu m’as mis dans ton lit sans que je puisse opposer la moindre résistance …

Si ce n’était pas par amour alors pourquoi es-tu resté un an avec moi ? Par challenge, par envie de fun ? Mais je ne jouais pas moi. Je t’ai vraiment tout donné de moi, et j’ai cru aveuglément que nous deux ca durerait encore et encore, je n’étais pas prêt de me lassé mais tu en as décidé autrement … C’est vrai que notre relation n’était pas parfaite. Tu étais jaloux et suspicieux parfois un peu trop mais j’aimais ça dans le fond … on devait toujours se cacher mais ce n’était pas vraiment nous de nous promener dans la rue main dans la main et le sourire aux lèvres, alors ça m’allait. On ne pouvait dire à personne que nous avions quelqu’un pourtant nous partagions des moments que personnes n’aurait pu avoir, alors ça m’allait … Je supportais parce que c’était toi et parce que je t’aimais … Mais tout ça c’est finit maintenant … Je ne veux plus à avoir à regarder en arrière. Te savoir prêt de moi me retourne le cerveau et le cœur. Et toutes ces questions que j’ai envie de te poser je suis incapable de le faire, à vrai dire je n’en ai pas envie non plus …

Je me concentre sur mon ventre plus pour éviter de croiser ton regard que par … nombrilisme. Lorsqu’il me demande si je me suis fait mal avec cette voix si … douce et qui semblait s’inquiéter ce fut de trop pour moi. Je fermai les yeux et serais les dents pour me retenir de lui cracher ce que je pensais au fond de moi … Je ne pris pas la peine de lui répondre et retirai mon t-shirt de travail qui couvrait mon ventre. Je tirai sur mon t-shirt pour faire comme si tout était normal. Je remontai mes jambes contre moi et posai mes coudes sur mes genoux. Je fixais face à moi le visage neutre et fermé. J’aimerai faire comme si tu n’existais pas mais je sens ta présence, ton moindre souffle me parvient et j’ai l’impression que je n’entends que toi sur cette terre … Je ferme les yeux comme si ça allait te faire disparaitre mais ça ne fait que te rapprocher de moi davantage … Tu te racles la gorges mais je ne bouge pas, j’entends l’eau qui coule mais je ne bouge pas. S’il le faut je resterai comme ça jusqu’à demain … Je déglutis quand j’entends un bruit de tissu se froisser et ta voix qui s’adresse une nouvelle fois à moi … Est-ce qu’il doit vraiment faire ça hein ? Est-ce qu’il doit sincèrement venir me parler, faire comme si rien ne s’était passé entre nous. Comme si c’était normal … j’ouvre un œil puis l’autre et tourne enfin mon visage vers toi et la première chose que je remarque est que tu es pâle. Très pâle, trop pâle … et je maudis mon cœur de se pincer, je maudis cette inquiétude qui naquit dans mon ventre … Je détourne le regard pour ne plus voir son visage et me je me mors la lèvre. Je ne sais pas si je dois te donner mon portable ou pas, après il n’y a pas de réseau ici … mais tu sembles tellement mal … Je finis par fouiller dans mon téléphone et me lève. Je te tends le téléphone sans pour autant venir à toi. Et mon regard dur et en colère plonge dans le tien, cette fois-ci je ne baisserai pas les yeux …

Une fois que tu le prends je passe à côté de toi et je ne sais pas, sûrement un réflexe que je déteste mais ma main vint caresser ton front doucement pour voir si tu as de la fièvre ou non. Mais quand je me rends compte de ce que je fais il est déjà trop tard et la paume de ma main caresse ta peau. Je retire rapidement ma main, après tout je m’en fou de lui … en fait non mais ça il n’a pas besoin de le savoir. Je lui jette un regard noir et va jusqu’à l’évier pour me passer de l’eau sur le ventre. Je soulève doucement mon t-shirt et aperçois qu’une petite cloque se forme sur ma peau. Connasse de serveuse nymphomane tien … Je fais glisser de l’eau sur ma peau non sans grimacer mais la douleur passe presque inaperçus tellement mon esprit et chamboulé … Je finis par mettre mon mp3 dans les oreilles histoire d’avoir une excuse pour pas à avoir à lui parler … Je ne sais pas combien de temps je vais rester muer comme ça, mais vaux mieux ça à mes cris … Je ne m’occupe pas de ce qu’il fait avec mon téléphone et continue d’arroser mon ventre … Peut-être que j’aurais dû mettre un fond d’écran de moi et d’une fille, ou de moi et un autre mec, peut-être que ça aurait piqué sa jalousie non ? Quoique non … il s’en fou … donc autant laissé la photo de moi et mon petit frère …

________


Muzicons.com

A hundred days had made me older
Since the time that I saw you there
& a thousand lies made me colder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pseudo : ALEXIEL

avatar


Age : 26
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 16:28

    Si ça continuait comme ça, la nuit promettait d’être très très longue. Pas un mot, pas un regard. Je crois que dans le fond, j’aurai préféré qu’il soit en colère contre moi plutôt que de m’ignorer. C’est la première fois que je me sens aussi mal à l’aise face à quelqu’un. Je ferme ma grande gueule et me fais tout petit. Si mon frère me voyait, il se moquerait bien de moi.
    C’est complètement idiot d’avoir le besoin qu’il me remarque alors que j’ai mit un terme à notre histoire, de façon assez violente. Je n’aurai pas pu le faire autrement. Je n’aurai pas pu partir s’il m’avait retenu. Alors oui, j’ai menti. Je savais très bien que ce ne serait pas facile, mais pas à ce point la. C’est bien fait pour moi. Je n’ai plus qu’à me débrouiller maintenant. Mais il ne m’aide pas en débarquant ici. Comment est ce que je peux l’oublier alors qu’il est si près de moi. Si je l’ai évité pendant plus d’un an, c’est qu’il y avait bien une raison. Couper le contact pour mieux le mettre dans un coin de ma tête et passer à autre chose.

    De toute façon, personne n’a jamais su pour nous et personne ne le saura. Il n’était pas prêt. En même temps, il n’était sortit qu’avec des filles. Alors je peux comprendre qu’il ne veuille pas assumer entièrement le fait d’aimer un autre homme. De mon côté, ça m’était égal, en revanche, je ne suis pas du genre à jouer les amoureux transis. Même avec une fille, je ne lui tiens pas la main dans la rue.
    Mais peut être que j’aurai aimé en parlé à quelqu’un. Quand quelqu’un nous voyait, simplement dire : C’est mon copain. On sort ensemble.
    Il n’a pas voulu, j’ai respecté son choix. Ca ne nous a pas empêché de vivre de très bons moments, je l’avoue.
    J’ai préféré partir pour ne pas souffrir. Et s’il ne changeait pas d’avis ? Je ne pouvais pas me cacher tout le reste de ma vie ou pour même un an de plus. C’était douloureux mais je ne lui ai jamais dit. Je ne voulais pas le forcer.

    Est-ce qu’il va vraiment me prêter son téléphone ? Est-ce que je vais découvrir qu’il est avec quelqu’un d’autre ? Ce serait bien pour lui.
    Monsieur ose enfin franchir sa ligne imaginaire ? Je ne peux m’empêcher d’affiche un petit sourire lorsqu’il me tend le téléphone et l’attrape en effleurant ses doigts. Ce léger contact me fait frissonner. J’avais oublié à quel point il me rend sensible au toucher.
    Je m’incline légèrement pour le remercier puisque entendre ma voix semble le déranger. Mais je me fige en sentant sa main sur mon front. Tu n’as pas le droit de faire ça. Tu n’as pas le droit de m’ignorer puis ensuite de t’inquiéter. Tu ne peux pas faire renaître tous ces vieux souvenirs. Un geste qu’il faisait souvent… avant. Son regard me glace et me fait comprendre toute sa rancœur. Il me déteste vraiment. Mon cœur se serre et je préfère lui tourner le dos.

    Je ne sais pas pourquoi mais ce fond d’écran me rassure. Son petit frère et lui. C’est bien comme ça. J’écris mon message. Un simple : Maman, je rentre demain matin. Je t’expliquerai. Bisous.
    Je lève les bras pour essayer de capter un tout petit peu de réseau, puis me baisse, avance et recule. La danse du réseau !
    Par miracle, mon message s’envoi. Ah dieu existe ! Je me tourne pour le regarder faire et soupire. Je voudrais lui demander ce qui ne va pas, mais au vu de ses écouteurs dans ses oreilles, lui n’a aucune envie que je lui pose la question. Je passe à côté de lui et me baisse pour fouiller dans mon sac et en sortir le tube de crème. Je le dépose sur l’évier avec le téléphone et retourne m’assoir dans mon coin.
    Je n’ai ni téléphone, ni mp3. Je risque de vite m’ennuyer. Bien sûr, il y a une tonne de bouffe, mais sur le coup, je n’ai vraiment pas faim. Et autant rester l’estomac vide si je ne veux pas vomir.

    Je ferme les yeux et penche ma tête en arrière jusqu’à ce qu’elle touche le mur. Il va finir par me tuer. Je ne sais vraiment pas ce que je veux. De toute façon, nous n’avons rien à nous dire. Je suis épuisé, je veux juste rentrer chez moi. Retrouver ma mère et mon frère. J’ai l’air d’un gamin comme ça, mais je n’ai que vingt ans. Sa présence me fait si mal que j’ai de plus en plus de difficultés à respirer. Je pose mes mains sur mon visage et essuie rapidement mes yeux en sentant les larmes prêtes à couler. Je renifle discrètement et attrape mon sac pour voir si je peux y trouver quelque chose d’intéressant. Une bouteille d’eau, un paquet de cigarette, un briquet, un bouquin…
    Peut être que le livre pourrait être une bonne option. Je l’attrape mais quelque chose glisse à ses pieds. Aah ! La photo de lui et moi qui me sert de marque page… Mais quel abruti…

________

<div style="text-align: center;"><span style="font-family: georgia; font-size:35px;">
<font style="color:silver;">KIM JIN HYUN</font><br><I><font style="color:gray; font-size:20px;">Je ne suis pas ce que tu crois</font></I></span></div>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screen.forumactif.org
Admin

avatar


Age : 29
Messages : 107

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 18:22

PARS ! Tu n’as pas compris ?! Je m’en fou de toi, pourquoi tu t’accroches comme ça hein !? Quoi tu vas me dire que tu étais amoureux de moi c’est ça ? Mais nous deux c’était juste du bon temps mon vieux, réveille toi. Et t’as vraiment cru que j’étais fidèle pendant tout ce temps ? Tu crois quoi ? Que tu étais assez mieux que les autres pour que je me contente de toi ? C’est ça ?

Le rire qu’il avait eu juste après fissurait encore mon cœur … J’avais retenu ses paroles comme si il me les avait répété cents fois, dix mille fois … pourtant il n’avait fallu que d’une seule fois pour me briser le cœur. Une crampe au cœur me pris alors qu’un flot de larme me secoua. Heureusement qu’il était derrière moi à faire je ne sais quoi … Je pris appuie sur le bord de l’évier et soufflai doucement pour chasser cette douleur qui s’emparait de moi. Connard, un vrai connard. Il avait agis comme je ne l’aurais jamais soupçonné. J’étais tombé de haut et appris des choses qui me rendait fou … je crois que j’aurais pu le tuer … sincèrement … Un rire amer s’échappa de mes lèvres alors que je me retournais pour le voir déposer sans un mot une crème et mon téléphone à côté de moi. Pourquoi agissais-t-il comme s’il s’inquiétait pour moi … ca me rendait plus fou qu’autre chose. Il ne pouvait pas faire comme si je n’existais pas hein ?! Il ne pouvait pas m’oublier deux secondes !! Je fis face à l’évier et attrapai mon téléphone que je rangeais dans la poche arrière de mon jean. Sa crème, je n’y jetai même pas un regard … Je préférais avoir mal que de recevoir son aide. Je m’essuyais la main sur un torchon qui trainait par là et me retourna. Ce que je vis me fit perdre un peu plus les pédales.

Son visage … son corps, son expression. Tout, tout m’attirait encore en lui … et j’avais beau lutter contre je ne pouvais me résoudre à rester loin de lui. Je le détestais autant que je l’aimais et je n’aurais jamais cru ça possible. Ressentir avec autant de force, deux sentiments contradictoires … Je ne savais plus quoi faire, m’éloigner, m’approche, oublier, me rappeler ? Il foutait en l’air tout le travail que j’avais pu faire pour me sortir de notre relation. Mais j’avais beau me leurrer, quand bien même je criais à qui voulais l’entendre que je l’avais oublié, je savais au fond de moi que je ne le voulais pas. Pas un seul instant, ni une seule minutes, ni même une seconde, ni même du tout … Je te hais Jin Hyun … Je te hais d’être toujours aussi présent dans ma tête et dans mon cœur … Je ferme les yeux pour ne plus avoir à te faire face, je monte le son de mon iPod comme si ça pouvait cacher le son de ta respiration, mais peu importe à quel point la musique pouvait être forte, le son de ta voix résonnait encore dans mon esprit … Je me cachai derrière une étagère contre laquelle je pris appuie en retenant mes larmes. Je posai ma tête en arrière me prit le visage entre les mains … J’en peux plus … il faut que je parte, ou il faut que je …

Je contournai mon étagère combla les quelques mètres qui me séparait de Jin Hyun. Il semblait aussi mal que moi. Je m’accroupis à sa hauteur et lui caressa tendrement la joue avant de plonger mon regard dans le sien. Je prends appuie sur lui et vint poser mes lèvres sur les siennes … d’abord doucement puis avant un peu plus de fougue. Ses lèvres m’ont tellement maquée ! Sa peau, le goût de sa peau, la douceur de son corps et la chaleur de son étreinte … je l’embrassais comme si j’avais peur de le voir fuir encore fois, peur de le voir me quitter encore une fois. Peur de me retrouver seul, de ne voir que son dos disparaitre dans la nuit alors que la seule que j’étais capable de faire s’était de chuter au sol … Je me rendais compte à quel point je l’aimais encore et … et je détestais ça ! Et …

Je rouvris les yeux comme l’imbécile que j’étais caché derrière mon étagère … Je baissai la tête et me traitant de tous les noms. Je sortis doucement ma cachette pour le voir concentré sur sa lecture, son profil se découper doucement, ses lèvres si belle et … j’étais ridicule n’est-ce pas ? Je poussai un soupir et pris négligemment la crème avant d’aller m’asseoir contre le mur perpendiculaire au sien. Au moins je n’aurais pas à le voir en face de moi. Je m’assis comme une vieux pour éviter que la peau de mon ventre ne se pli de trop. Je soulevai doucement mon t-shirt et poussant les fils de mes écouteurs, je mis un peu de crème sur mon ventre et le froid me fit frissonner. Je crispai légèrement mon visage et fit quelque petit rond pour faire pénétrer la crème comme il fallait je posai le bouchon par terre mais me rendit compte qu’il était sur quelque chose une photo faut croire. Je l’attrapai rapidement plus par curiosité qu’autre chose. Mais ce n’est qu’en la retournant que je me dis qu’elle appartement peut-être à Jin et que je ferais mieux de ne pas y toucher mais alors que j’allais la reposer un visage m’interpella … le mien. Je déglutis et tourna un peu plus la photo vers moi … Il n’avait pas osé … ca rimait à quoi de faire ça hein !? Ca l’amusait ? Il voulait quoi ? Me faire encore plus souffrir c’est ça ! Moi qui pensait qu’on aurait moins pu passer la nuit sans s’entretuer j’avais changé d’optique ! Je déchirai la photo en deux d’un geste de colère et lui balançai au visage sans ménagement ! Finit l’étreinte amoureuse de la photo. Désormais c’était chacun de son côté, comme dans la vrai vie. Que c’était drôle d’agir comme ça Jin Hyun. J’espère au moins que tu te marre bien ! La crème, que je ne pris pas la peine de reboucher, suivit le même sort et je me levai d’un bon et lui adressant alors, parlant pour la première fois :

Je pense que ça t’appartient ! Même si tu ne dois plus en avoir besoin !

Je me dirigeais vers l’évier pour me laver les mains rageusement alors que des larmes floutaient déjà mon regard. Des larmes de colère et de rage. Putain mais pourquoi agissait-il toujours comme ça hein ?! Pourquoi fallait-il que ça arrive ! et maintenant ! Qu’il aille bruler en enfer !

________


Muzicons.com

A hundred days had made me older
Since the time that I saw you there
& a thousand lies made me colder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pseudo : ALEXIEL

avatar


Age : 26
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 20:55

    Toujours son sale caractère hein ? Ce n’est pas parce que je lui propose mon aide que ça veut dire que je veux qu’on devienne amis. Je sais que je n’ai pas mâché mes mots quand j’ai rompu, je sais que je l’ai blessé et je sais qu’il à le droit d’agir de cette façon, mais ça me rend dingue. Ca fait un an bordel. Il faudrait penser à passer autre chose ! C’est autant valable pour lui que pour moi.
    Il peut me croire, je serai sortit d’ici depuis un moment si la porte voulait bien s’ouvrir. Mais c’était comme ça. A quoi bon se prendre la tête. On avait encore de longues heures à passer ensemble. De très longues heures qui risquent d’être insupportables si on continue comme ça. Je ne sais pas quoi faire pour détendre l’atmosphère, et il est fort possible que je ne puisse rien faire vu ses réactions.

    Voilà qu’il se cache maintenant. C’est peut être mieux finalement. Même si je sais qu’il est là, je ne le vois pas et c’est un peu moins difficile. J’aurai bien envie de le secouer aussi, mais je tiens à la vie. Je ferme les yeux pour essayer d’oublier sa présence. Je déteste ce silence qui m’oblige à me souvenir de tous ces bons moments. Mon cœur se brise à chaque fois que j’entends son rire. De nombreuses choses que je suis incapable de mettre de côté et qui, je dois l’avouer, me fond encore pleurer certaines nuits.
    Parfois, je me dis que tout aurait été plus simple si on ne s’était jamais rencontré. On aurait eu moins mal. J’aurai préféré ne jamais croisé son regard. J’ai tellement insisté pour qu’il fasse attention à moi. C’est de ma faute. Je l’ai séduit, je le voulais. Je ne pensais pas que je tomberai amoureux, que mon amour pour lui serait aussi fort.

    Je souris un peu en le voyant prendre la crème. C’est déjà ça. Je remarque un peu trop tard que ma photo s’est enfuie et il est plus rapide que moi à l’attraper. Je préfère baisser la tête en priant pour qu’il ne la regarde pas, et qu’il me la rende. Je n’ai aucune envie qu’il la voit. Je sursaute en entendant le papier se déchirer et je me mords la lèvre pour retenir mes larmes. Je ramasse les deux morceaux en vitesse et les regarde avant de les mettre dans mon livre. Le son de sa voix m’a complètement détruit.
    Est-ce qu’il était obligé de faire ça ? Elle n’était pas à lui. Il se fait un plaisir d’abimer les affaires des autres ? Ca le fait rire. Je ne lui ai rien demandé. Il n’avait qu’à pas la regarder.
    En colère contre lui, je me lève et m’approche pour le pousser en posant mes mains sur son torse.

    « Tu pouvais pas juste me la rendre ? T’as que ça à faire ? Ca t’appartient pas ! Pourquoi t’as fait ça ? T’es en colère ? Dis le. Tu m’en veux ? Dis le ! Mais abîme pas ce qui est à moi ! »

    Commençant à voir flou, je me retourne pour prendre mon livre et attraper le morceau où il apparait. Je lui attrape la main et la lui met dedans.

    « Voilà ! T’es content ? Tu récupère ta sale gueule ! »

    Il m’a vraiment mit hors de moi. Je passe rapidement mon avant bras sur mes yeux pour essuyer encore une fois les larmes naissantes. J’y tenais vraiment à cette photo, je l’emmenais partout avec moi. Quelque chose de précieux et il venait de tout briser. Je tremble et je ne peux plus tenir sur mes jambes. Je m’assois sur le sol, en sentant la crise de panique arriver. Je me mets à tousser sans pouvoir m’arrêter. Il va vraiment me faire crever ce salopard. J’attrape mon sac pour en sortir la bouteille d’eau et la finir.
    Je n’ai vraiment pas l’habitude de me retrouver dans cette position de faiblesse. Respirer me brûle la gorge. Je pose ma main sur mon cœur pour essayer de me calmer.
    Je crois que ces crises ont commencé depuis notre rupture… Evidemment. Je n’ai pas envie de mourir ici à cause de lui tout ça parce que je suis incapable de respirer correctement.

    Je voudrais juste qu’il me serre dans ses bras, mais ça n’arrivera plus. Parce que je l’ai décidé. C’est la vie, c’est comme ça. J’ai mal. Physiquement et psychologiquement.

________

<div style="text-align: center;"><span style="font-family: georgia; font-size:35px;">
<font style="color:silver;">KIM JIN HYUN</font><br><I><font style="color:gray; font-size:20px;">Je ne suis pas ce que tu crois</font></I></span></div>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screen.forumactif.org
Admin

avatar


Age : 29
Messages : 107

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 22:00




Enfoiré sans cœur et méprisable. Sale con qui ne mérite même pas de croisé mon regard ne serait-ce qu’une seconde. Connard qui mériterait de tomber amoureux d’une personne qui n’aurait rien à foutre de lui … que son cœur se brise et qu’il ait aussi mal que moi. Qu’il souffre et qu’il chiale une année entière en se demandant quand son cœur arrêtera de le faire souffrir. Qu’il est envie de crevé tant l'absence de celui qu’il aime lui ai insupportable. Qu’il ne recroise plus jamais, mais plus jamais ma route … Je n’avais pas la force de lui faire face et cette photo avait réouvert ma blessure. Mon cœur n’avait même pas finis de cicatriser qu’il s’amusait déjà à le blesser de nouveau. Pourquoi est-ce qu’il gardait cette photo avec lui ? Pourquoi l’utilisait-il ? Parce que pour lui c’était un marque-page comme un autre, juste une question d’habitudes sans plus … est-ce qu’il sait au moins la douleur qu’il me fait. Toute l’amertume et la rancœur qui m’habite en découvrant cette photo. Des regrets et des souvenirs que j’aurais voulu laissé enfouis au plus profond de mon être … Je déglutis difficilement et regarde l’eau couler dans l’évier comme pour me calmer, mais rien ne me calme et j’ai cette putain d’envie de chialer qui me prend … il va me rendre fou … il me rend fou …

Je me retourne mue par mon instinct et me retrouve face à face avec lui. Il semble vraiment hors de lui et je crois que je ne lui ai jamais vu se visage … il me fait presque peur mais ce jeu qu’il joue m’exaspère et me blesse encore plus. Ça me met hors de moi de le voir aussi bonne acteur ! Parce que pas même l’espace d’une seconde je me suis dit qu’il devait être sérieux … Qu’il crie, qu’il s’époumone son petit jeu ne m’intéresse plus. Je suis fatigué et je n’ai pas envie de me battre avec lui, même si malgré moi toute ma colère remontait au point qu’elle allait exploser au moment où je m’y attendais le moins … Et non ça ne m’allait pas ! Cette photo était la mienne et je n’avais aucunement envie de savoir qu’il l’avait. Il croyait quoi ? Que ça allait me faire plaisir ? Que mon cœur allait fondre comme une pucelle devant un Bad boy ! C’était très mal me connaitre ! Quand il me jeta plus que rendis mon bout de papier je le jetai aussitôt dans l’évier comme si il était en feu … je voyais mon sourire se troubler sous les gouttes d’eaux et j’essuyai mes yeux avant que des larmes ne tombent …

MERCI !

Pourquoi le remerciais-je sur ce ton de m’avoir donné la photo ? De s’éloigner de moi ? Je n’en sais rien mais je le remercie … je déglutis difficilement tant la colère me prend. Je donne un coup dans l’étagère à côté de moi et étouffe un « putain » rageux. Je l’entends suffoquer et jouer les victimes … et ça m’énerve encore plus … il est obligé d’agir comme ça hein ? Il est obligé de se mettre dans une telle situation ? Il veut quoi que je m’inquiète pour lui c’et ça ?! Il se fourre le doigt dans l’œil mais comme jamais au paravent ! Je me plante devant lui et le regarde de toute ma hauteur :

Arrête de jouer Jin Hyun … ça ne marche pas avec moi ! Les connards dans ton genre ont bien trop de fierté pour paraitre aussi faible devant les autres … et ça ne te rend que plus pitoyable à mes yeux … oui tu es pitoyable mon cher Jin Hyun …

J’eus un petit rire, le même que le sien quand il a vu mon visage se décomposer lors de notre rupture. Et sincèrement j’aurais cru que prendre ma revanche comme ça me ferait du bien mais c’était loin du compte … je me sentais même mal de me rabaisser à lui faire du mal comme ça. Et puis d’un autre côté je sais que je ne lui faisais absolument aucun mal, peut-être que je l’agaçais mais dans le fond c’était tout. C’est pour ça que je lui dis d’un ton calme presque dans un murmure :

Tu n’avais aucun droit de garder cette photo avec toi … que tu as rompu tu m’as clairement fait comprendre que je ne représentais absolument rien pour toi. Que tu n’avais absolument rien à foutre de ma gueule … que je n’étais qu’un bon coup parmi tant d’autre avec qui tu as passé du bon temps … et tu veux savoir le plus drôle ? C’est que je n’ai pas cru à tes paroles, pas au début en tout cas mais j’ai finis par me faire une raison … tu es le pire des connards sur cette terre, et c’est là la seule vérité … Tu ne vaux même pas la peine que je fasse attention à toi …

Je me détourne de lui, bien trop occupé avec ma propre douleur pour me préoccuper de lui. Je retourne près de ma cachette et m’adosse contre l’étagère alors qu’il est dos à moi. Et c’est mieux ainsi …




________


Muzicons.com

A hundred days had made me older
Since the time that I saw you there
& a thousand lies made me colder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pseudo : ALEXIEL

avatar


Age : 26
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 22:35

    Je suis peut être le pire de tous, mais ça ne veut pas dire que je ne ressens rien. Je suis beaucoup plus sensible que je ne le laisse croire en général. Il n’a pas besoin de savoir à quel point j’ai eu mal en lui disant ces mots tout en le regardant droit dans les yeux. Il ne sait pas combien de temps j’ai pleuré une fois enfermé dans ma chambre. Il ne sait rien et honnêtement, il n’a pas besoin de savoir. Après cette nuit, nos chemins ne se recroiseront plus jamais. Je ne veux plus avoir à lui faire face comme ça. Je n’y arrive pas. J’ai besoin de temps encore. Beaucoup, beaucoup de temps pour pouvoir passer à autre chose. Pour y arriver, je vais devoir apprendre à m’attacher aux autres, à oser le faire. Et pour vraiment l’oublier, je devrai aimer quelqu’un d’autre encore plus fort que lui. La chose semble vraiment difficile vu la force de mes sentiments pour Jin Nam.

    Ses mots me font l’effet d’une bombe. Je ne m’attendais pas à cette réaction venant de sa part. Il veut me faire souffrir ? Autant que je l’ai fait souffrir ? C’est déjà fait, crois moi. J’ai même sûrement eut beaucoup plus mal que toi.
    Je ressens toute sa colère et toute sa rancœur dans sa voix. Mais je ne suis pas en train de faire semblant. Cette photo représentait tant à mes yeux, que j’ai du mal à me faire à l’idée que je ne pourrais plus jamais la regarder. Je suis pitoyable. Tout à fait. Je le sais. Si ça lui faisait du bien de me le dire, d’accord. Ce n’était rien par rapport à tout ce que je lui ai fait. Pourtant ça ne m’aide pas du tout à me calmer. Il me rend encore plus en colère. Il ne sait absolument pas ce que je ressens, alors, je ne le laisserai pas me juger aussi facilement. En un an, beaucoup de choses ont changé.

    J’aurai tellement aimé lui répondre, mais je n’y arrivais pas. Déjà que j’avais du mal à faire entrer de l’air dans mes poumons. Je serre mon T-shirt dans ma main pour me contenir, pour ne pas laisser paraître la douleur qui m’assaille.
    Je ne l’écoute qu’à moitié, mais je comprends l’essentiel de son petit discours. Je ne vaux rien et il préfère m’ignorer. D’accord.
    Non pas d’accord ! Pourtant je ne peux pas riposter, je n’en ai pas le droit. Tout ce qui est arrivé est de ma faute.
    Je me remets à tousser en posant mon autre main devant ma bouche pour faire le moins de bruit possible. Je ne veux pas le déranger encore plus.

    Je me déteste pour paraître aussi faible devant lui. C’est la première fois je crois qu’il me voit aussi vulnérable. J’aurai aimé être seul.
    Je suffoque légèrement et une larme roule le long de ma joue. Je n’ai pas la force de l’essuyer. Je jette un rapide coup d’œil à ma bouteille, vide. Peut être qu’en me passant un peu d’eau sur le visage j’arriverai à me calmer.
    Je fais un gros effort pour me redresser, mais mes jambes ne semblent pas être d’accord. Je m'appuis contre le mur pour aller jusqu’à l’évier. Je tremble comme une feuille, incapable de contrôler mes gestes. Ne plus être maître de son propre corps est vraiment très frustrant.
    Je manque de tomber et me rattrape au lavabo. Finalement je n’ai pas assez de force et me laisse tomber par terre.
    Pourquoi est ce que je n’arrive pas à me calmer bordel ? Plus je m’énerve et plus ma respiration se fait saccadé. Je n’arrive même pas à parler.

    J’ai l’impression d’étouffer et je ne peux rien faire. Je me penche en avant en serrant les poings. Je n’en peux plus. J’ai besoin d’air. De sortir. De ne plus le voir. Plus jamais.
    Mes joues sont mouillées par mes larmes, mais je n’y peux rien. Il ne faut pas qu’il me voit comme ça. Il ne faut pas. Je vais encore passer pour plus minable à ses yeux. Au secours.


________

<div style="text-align: center;"><span style="font-family: georgia; font-size:35px;">
<font style="color:silver;">KIM JIN HYUN</font><br><I><font style="color:gray; font-size:20px;">Je ne suis pas ce que tu crois</font></I></span></div>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screen.forumactif.org
Admin

avatar


Age : 29
Messages : 107

MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   Mar 1 Fév - 23:27




Pourquoi est-ce que je suis comme ça hein ? Pourquoi est-ce que je dois dire quelque chose mais faire le contraire. L’ignorer ou c’est ce que j’aurais dû faire et pourtant … pourtant je ne captais que sa présence comme si nous étions seul au monde … Je me cognais doucement la tête en arrière contre l’étagère en m’insultant de tous les noms. Parce que non ça ne faisait pas du bien, le voir comme ça ne me faisait pas du bien … j’avais souhaité sa mort tellement de fois qu’à présent je voulais juste qu’il me laisse tranquille, moi, mon cœur et mes pensées … Je fermai les yeux et ravalai mes larmes, et je l’entendais tousser, tousser et encore tousser. Il tentait même d’étouffer le bruit et ça me fit mal. Mal de voir qu’il pensait qu’il me gênait. Parce que ce n’était pas ça, enfin si mais … mais c’était difficilement et compliqué. Il semblait vraiment mal et quand il passa devant moi pour se passer de l’eau j’ai cru qu’il allait s’étouffer pour de bon … je pris peur et esquissa un geste vers lui lorsqu’il chuta au sol. Parce que j’avais l’intime conviction que cette fois-ci il ne jouait pas … Et un peur me prit le ventre alors que de la culpabilité m’envahit … Je me levai et allait lui demander si ça allait mais il me devança en toussant cette fois-ci un peu plus durement. Il était en train d’avoir une crise d’angoisse ou je ne sais quoi … Je me précipita sur la porte et me jeta littéralement contre pour la frapper :

IL Y A QUELQU’UN ?? IL Y A QUELQU’UN S’IL VOUS PLAIT A L’AIDE !! QUELQU’UN A BESOIN DE SECOURS !! Je vous en supplie à l’aide !! Au secours !! IL Y A QUELQU’U ?!

Mais personne ne daignait répondre, ni même faire du bruit dehors … Putain tu fais chier Jin Hyun !! Je me mit à farfouiller partout dans le local un sac qui pourrait faire l’affaire mais je ne trouvais rien qui m’allait. J’étais en train de paniquer et j’avais peur pour lui parce que je ne voulais pas qu’il me quitte comme ça. Je ne voulais pas qu’il e meurt et qu’il me laisse tout seul … je ne voulais pas qu’il souffre encore … si j’avais pu j’aurais pris sa place pour qu’il aille bien … et le voir comme ça et ressentir ce que je ressentais me faisais comprendre à quel point je pouvais être encore amoureux d’eux. Il n’y a qu’un pas entre la haine et l’amour n’est-ce pas … ? Je me laissai tomber à côté de lui et lui prit le visage entre les mains pour le monter à ma hauteur. Je plongeais mon regard dans le sien et lui écarta les mèches de cheveux qui lui tombait sur le visage. Il était rouge et en sueur. Le voir comme ça m’arracha un cri au cœur. Je lui dis d’une douce qui se voulait rassurante mais qui semblait aussi pressée …

Jin Hyun-ah … Jin Hyun-Ah … regarde-moi, regarde-moi … ça va aller d’accord ?! Je suis là hein … je suis là ça va aller !

Je m’en foutais complément qu’il m’envoie bouler. Je m’en foutais complétement qu’il s’éloigne de moi de nouveau, une fois la crise passée. Je voulais juste qu’il se calme et qu’il retrouve son souffle. Je ne voulais pas qu’il panique et qu’il manque d’air plus longtemps … Je me levais de nouveau et prit mon t-shirt de travail pour l’imbiber d’eau et lui passer sur le visage. Il fallait qu’il se calme mais sa toux ne cessait pas et il devait avoir mal à la poitrine et sa gorge devait lui brûler. Mais j’avais peur qu’en tant de lui faire avaler de l’eau il s’étouffe encore plus … J’avais l’habitude des crises d’asthmes de mon frère mais ça s’en était pas une et je ne savais pas quoi faire. Je lui caressais doucement le visage en tentant de prendre un rythme respiratoire qu’il pourrait copier mais rien n’y faisait … Je le soulevai par l’épaule et le fit s’asseoir dans la partie avec plus d’espace de la pièce, car entre deux rangées d’étagères ce n’était pas le mieux … J’étais encore en colère contre lui et j’avais envie d’hurler tellement il m’avait fait de mal mais tout semblait s’effacer face à ce visage presque paniqué et qui montrait à quel point il avait mal …

Ca va allez d’accord …

Pourquoi à cet instant j’avais eus envie d’ajouter un « mon amour » … Je me retins de justesse et pour cacher mon trouble je me levai rapidement et farfouillai de nouveau dans les étagères et trouva enfin mon bonheur, un sac en papier marron plutôt dur qui fera l’affaire ! Je me précipite à ses côtés et sans même lui demander son avis je le soulève légèrement et m’assois derrière lui avant de faire appuyer son dos contre ma poitrine. Je lui place le sac sur le bouche :

Inspire et expire doucement dedans d’accord … ça va aller Jin HyunAh …

Je lui caresse doucement le front et lui passe le t-shirt sur le front. Je suis sincèrement inquiet et le voir comme ça ne me fait aucunement pitié. J’ai juste mal pour lui. Doucement je prends sa main et entremêle mes doigts au sien pour qu’il quelque chose à serrer quand une quinte de toux le prend. Doucement ma main caresse son torse comme pour chasser son mal. Je ne sais pas si ca fait vraiment d'effet mais je sais que ca apaise mon petit frère rapidement ... Je pose mon front contre l’arrière de sa tête et retient les larmes qui me submergent … car au-delà du mal qu’il peut ressentir ce sont tous mes sentiments qui me prennent d’assaut sans que je ne puisse contrôler quoique ce que soit … Je l’aimais … je l’aimais tellement encore … que toute l’année que j’avais passé à tenter de l’oublier s’évapora en un instant … Jin Hyun … pardon d’être aussi familier dans mes paroles, t’appeler Jin Hun Ah doit ‘énerver au plus point, te prendre dans mes bras doit te faire sentir encore plus mal mais je ne peux pas te laisser comme a, t’ignorer jusqu’à ce que tu te sentes mieux … et je sens que quelque chose me retient même si je n’aurais pas su dire quoi … mais s’il te plaît … égoïstement … laisse être t’être important rien qu’une dernière fois …





________


Muzicons.com

A hundred days had made me older
Since the time that I saw you there
& a thousand lies made me colder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm here without you ... |Le pas beau de Jin Hyun :K]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Your Screen :: LA VILLE :: Centre Ville :: Cafés-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit