Behind Your Screen


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les enfants, ou l'art de tout comprendre à l'envers [Min Ji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Age : 27
Messages : 86

MessageSujet: Les enfants, ou l'art de tout comprendre à l'envers [Min Ji]   Lun 31 Jan - 20:31

L’histoire de l’art, ça vous dit quelque chose ? Eh bien c’est la chose la plus détestable que je connaisse sur terre ! Je déteste cette matière, c’est la plus ennuyante et la plus inutile de tout ce que j’étudie. Je crois que j’aurais bien plus aimé étudier des maths ou du droit… Enfin tout sauf l’Histoire de l’Art ! La meilleure a été quand mon professeur avait annoncé que nous devions faire un rapport sur l’architecture gothique. Depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui. Il a eu de la chance que je n’avais pas d’arme sur moi. Encore si ça avait été sur la peinture ou la sculpture j’aurais été content. Non, l’architecture, il fallait que ce soit ça et pas autre chose !

Enfin tout ça pour donner la raison de ma présence dans cette bibliothèque, à chercher désespérément mon sauveur parmi tous ces bouquins recouverts de poussière que, apparemment, personne n’avait eu l’idée de les voir depuis quelques années déjà.

Je cherchais, cherchais, sans aucun résultat. Mes nerfs commençaient vraiment à ne plus tenir, mon cerveau était en ébullition et je n’avais même pas commencé ce fichu rapport ! Vu de l’extérieur, je devais à un volcan prêt à exploser d’une seconde à l’autre. « Du calme Ho yang, du calme ! Tout va bien » me répétai-je en soufflant un bon coup pour me relaxer .Il fallait absolument que je trouve ce bouquin, sinon j’étais fichu. Oui, je pouvais toujours m ‘aider d’internet mais je n’avais pas confiance, enfin, j’en avais jusqu’au jour où je me suis ramassé une joli 3/20 à un exposé parce que les informations étaient fausses. Depuis je ne me réfère qu’au livres. Encore fallait-il que les livres en questions fussent disponibles.

-Mais où es-tu, livre à la con, marmonnai-je agacé au plus haut point.

Enfin après de longues minutes de recherches interminables, le bouquin se trouvait enfin entre mes mains de photographe. Autant dire que ce livre était dans un état pittoresque, et le touchait me dégoutait pas mal. Moi qui étais un maniaque de l’hygiène, et bien j’étais très mal barré. Je soupirai de lassitude, enlevai la poussière avec la manche de mon haut. Ça ressemblait à l’un de ces grimoires effrayants contenants des formules de sorcellerie noire du XIVème siècle. J’espérais tout de même qu’il me donnerait toutes les informations dont j’avais besoin, sinon il allait mal finir (comme beaucoup d’autres d’ailleurs, qui ont allégé mon portemonnaie en passant). Je descendis l’échelle en bois et me mis à me chercher une place pour me poser.

La bibliothèque était une fois de plus bondée. Je commençai à m’y habituer à force. En même temps elle se trouvait dans le centre de Séoul, c’était une des plus importantes du pays, donc forcément. Mais ça me blasait à chaque fois de ne pas trouver de place, surtout quand il s’agissait d’une seule personne qui prenait la place de toute la table avec son bordel. Comme l’autre-là, qui a ramené tout son maquillage, vernis et j’en passe. Elle aurait carrément dû amener toute sa chambre pendant qu’elle y était ! Je soupirai pour l’énième fois de la journée et me souvenai d’un coup d’un endroit forcément vide. Je me précipitai rapidement vers la sortie de la salle et montai les escaliers deux à deux pour atteindre le troisième étage.

Il s’agissait de l’étage destiné aux enfants. On pouvait trouver tous les contes et fables pour les petits, ainsi que les livres documentaires sur les animaux, ou les fleurs. Ça devait être la partie la plus bruyante de toute la bibliothèque. Je m’arrêtai devant l’entrée et regardait tous ces enfants assis en tailleurs sur la moquette claire. Ils étaient joyeux, vivaces, ils criaient qu’ils voulaient telle ou telle histoire. J’avais plus l’impression de voir une crèche qu’autre chose mais ça m’attendrissait. Tous ces enfants m’avaient l’air si adorables et innocents. Qui sait ce que la vie leur réservait à chacun d’eux. Je souris légèrement à cette vision. J’ai toujours voulu retourner à cette époque de ma vie, la plus paisible de toutes. Malheureusement c’était impossible. Un des enfants me fit revenir à la réalité en me tirant le jean et en criant :

-Min Ji ! Min Ji ?? C’est qui cet homme, criait-il. C’est ton amoureux ?

Je levai vivement les yeux et vis effectivement que la jeune fille appelée Min Ji était là. Cette fille qui avait réussi à faire tomber toute sa pile de livre avec qui je parle maintenant quasiment toutes les fois que je suis là. Nous nous regardâmes droit dans les yeux. Elle semblait vouloir rire de la réplique de cet enfant. Tout comme moi d’ailleurs. Moi sortir avec elle ? Même pas en rêve…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Age : 25
Messages : 24

MessageSujet: Re: Les enfants, ou l'art de tout comprendre à l'envers [Min Ji]   Lun 7 Fév - 20:32

    Généralement, je foulai le sol de la bibliothèque qu’en fin d’après midi, après mes cours. Mais, aujourd’hui était différent, je me retrouvais à m’occuper de ces adorables garnements toute la journée. Des cours annulées, j’ai fait parvenir l’information à une amie et elle m’a demandé de la dépanner en attendant. Et, oui, cette amie travaille pour la bibliothèque et se devait être elle, qui s’occupe des enfants tous le long de la journée. Enfin, je ne vais pas m’en plaindre, les enfants ont toujours été d’une compagnie sans encombres, loin des tracas des grands personnes. Un moment où la simplicité et l’innocence triomphent dans ce monde de brut. Puis, aussi, c’était un manière pour moi de me mettre dans le bain, si je souhaite être maitresse des écoles. C’est une possibilité parmi tant d’autres.

    Ce n’était pas la première fois que je les voyais et eux non plus, mais l’interrogation se lisait sur leur visage.. Pourquoi étais-je là ? Ce n’est pas elle d’habitude à cette heure ? Perplexe devant tant de yeux grands ouverts, j’allai pour me présenter en marchand dans leur direction avant de me prendre les pieds dans les coussins et me retrouvais le cul au sol. Un moment de silence avant de les entendre rire aux éclats, c’est une manière comme une autre de détendre l’atmosphère, mais si j’avais eu le choix, j’aurai opté pour quelque chose de moins violent..

    Après cette chute vertigineuse, l’ambiance joyeuse avait pris possession de l’étage. Courant un peu partout, j’avais bien du mal à les tenir tranquille plus de cinq minutes. Certains parents vinrent chercher leurs enfants au bout de deux heures, il ne restait plus qu’une dizaine d’enfants et l’ambiance s’assagissait de plus en plus. Ne souhaitant pas qu’ils ne s’ennuient, je décidai de lire une histoire, puis une seconde, avant les voir un à un s’endormir sur les coussins, qui gisaient au sol. Seule deux rebelles ne succombèrent pas aux bras de Morphée et jouaient aux puzzles. Alors, c’est lentement et sans un bruit, que je m’invitai à leur table où ils jouaient. Au fil des pièces assemblées, les autres enfants se réveillaient et l’agitation reprenait petit à petit possession de l’étage destiné aux enfants. Alors qu’il ne manquait plus qu’une pièce pour finir ce puzzle alphabétique et après j‘allais retourner lire les histoires tant demandées, j’étais à quatre pattes dans la bibliothèque à sa recherche avant d’entendre ;

    -Min Ji ! Min Ji ?? C’est qui cet homme, criait-il. C’est ton amoureux ?

    « Amoureux ? »

    Répétai-je à moitié en rigolant, ce mot me paraissait tellement ridicule à entendre dans la bouche d’un adulte mais, si mignon dans celui d’un enfant. Puis, la raison principale était, que je n’avais pas d’amoureux ! Alors, ma curiosité poussait au maximum, je relevai rapidement le visage pour apercevoir l’enfant agrippé au pantalons d’un jeune homme. Jeune homme, qui n’était autre que Ho Yang. Dont j’avais fait la connaissance en rangeant des livres, après que je les ai accidentellement fait tomber.. Je souris amusé de le voir ici et cet enfant accroché à son jean de cette manière. Enfin, je me rendus compte de ma position et me relevai aussitôt pour être plus présentables. L’enfant me regarda toujours aussitôt en attente d’une réponse à l’identité de cet homme pour moi. Chose, que je fis en allant vers eux.

    « Ho Yang n‘est qu‘un ami.. »

    L’enfant lâcha enfin prise pour se réfugier dans mes bras. Une fois redressée, il gardait toujours un œil sur le nouveau inquisiteur. Avant d’entendre sa réponse, je fis un signe de tête poliment comme pour le saluer. Je n’étais pas une sauvage non plus, j’avais un minimum de savoir vivre. Enfin bref, toujours en le fixant, l’enfant répliqua rapidement ;

    - Pourquoi il est pas ton amoureux ?

    Je restai un moment la bouche ouverte à ne pas savoir quoi répondre à ca. C’était bien ma veine de tomber sur un gamin un peu trop curieux. Je ne voulais jamais être sec avec les enfants et j’avais toujours besoin me compliquer la vie, en même temps je ne souhaitais pas avoir de nouveaux une question pareille. Alors, je cherchai en vain une question, qui clôturait le débat. Sans penser que mon silence pouvait être dès plus douteux pour Ho Yang. Oh, s’il vous plait, faite qu’il est la même manière penser à cet instant… Je le reposa à terre en lui disant.

    « C’est.. Hm.. Tiens, vas aider les autres à trouver un livre pour tout à l’heure.. »

    Oui, j’aurai pu trouver mieux, mais sur le coup, c’était la seule chose qui m’était venue à l’esprit et cela semblait marcher. Parce qu’après un petit moment d'hésitation, l’enfant ne chercha pas en savoir d'avantage et retourna auprès de ses petits camarades. Dos à Ho Yang, je gonflai les joues en voyant, l’enfant s’éloignait. Au moins, il a cessé son interrogatoire. C’est après le dégonflement de mes joues et un sourire plus serein, que je me retournais vers le jeune homme. Après une telle question, je me devais de paraître impassible et cool. Surtout, pour éloigner toutes ambigüités, je soupirai amuser par la situation avant de reprendre.

    « Ah les enfants, hein ! Ça va sinon ?..Oh! Tu fais des recherches sur quoi ? Disais-je en voyant le livre qu‘il tenait.

________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les enfants, ou l'art de tout comprendre à l'envers [Min Ji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Your Screen :: LA VILLE :: Centre Ville :: Bibliotèque-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit